On ne pourra cette année saluer la quantité des équipages puisqu’ils n’étaient que 6, nous insisterons par contre sur la qualité de ces derniers, présents à 10 heures passées de 15 minutes, mercredi 1er novembre, au sas de Ouistreham.

 En premier lieu intéressons-nous au sloop de haute mer baptisé Wild Goose, skippé par notre coach et néanmoins Ami, Mike, accompagné de sa charmante épouse Dominique et aidé par Laurent, numéro 1 au code 0, pratique et exigeant…Laurent, pas le foc ! Bruno et ses facéties sont venus en renfort à Deauville, juste pour le fun.

 Florond était de la partie avec Danièle et Roger à la barre, toujours premier au port, grand voile haute, génois ficelé et moteur bien chaud. Michel et Catherine partageaient la Carré rêvant à leur beau Cata resté en rade à Cherbourg.

 Flaneur en était aussi. Avec ses petits problèmes non point récurrents mais nouveaux. Pour cette édition 2017, notons les défections de l’anémomètre, une grand voile rebelle coincée, un moteur capricieux et enfin quid de l’origine du petit jet d’eau salé expulsé à babord ? Dominique l’ingénieur, n’était pas de trop pour assister moralement Etienne-Denis et l’aider physiquement à manœuvrer son beau Nauticat qui les a tout de même ramenés à bon port.

 Et puis que serait un rallye sans Bartavelle ? Annie et Laurent à la manœuvre, ce dernier immédiatement reconnaissable car botté, chapeauté, ciré, harnaché, ganté pour affronter nous ne savons quelle force 7. Bravo Laurent ! Prudence est mère de sûreté dit-on !

 Pour la seconde fois nous appréciions la participation d’ANISA le fier croiseur de bataille de Patrick et Madame. Au Dehler 35, que nous connaissons moins bien, nous réserverons nos petites « méchancetés » et divers clins d’oeil à l’occasion de la prochaine édition. Juste un peu de patience !

 Patriote était aussi de la partie avec un équipage fidèle et vraiment Pro, le seul de la flotte il faut bien le dire. Pascal alias Mc Gyver, un surnom qui l’autorise après quelques conseils éclairés d’accepter le verre de l’amitié traînant son skipper ravi derrière lui. Et puis le Président à la raquette, la tignasse au vent façon Largo Winch ça a de la « gueule » non ! Et quel bateau, n’est-ce pas ? 

 Bon ce n’est pas tout ça….et Halloween c’était comment ?

Il est vrai que le temps fut hélas décevant pour ceux qui apprécient celui, dit… de Toussaint, ce fut « one more time » un vrai temps d’Halloween, soleil, vent, pétoles et même chaleur. A part le retour vent debout Deauville Ouistreham un peu plus musclé, les conditions étaient parfaites pour apprécier la visite du village de la Jacques Vabre, la remontée de la Seine vers Honfleur au portant, la descente par la passe des pêcheurs sous un soleil estival etc.

 Oui mais Halloween ? raconte !

Le trophée a été remporté ce samedi pour la deuxième fois consécutive par la SRCO grâce notamment à la prestation remarquable du couple Annie et Laurent du yacht Bartavelle et au forfait d’une équipe adverse… défaite. Un classement interne a donné lieu à une remise des récompenses. Cérémonie, couronnée par la soirée festive organisée de main de maitre par l’équipe Celtico-Française du Sloop Wild Goose. Qu’elle soit ici remerciée chaleureusement.

Merci à toutes et à tous pour votre participation, le plaisir de se retrouver au départ des rallyes voir est évident. Ne nous quittons pas sans remercier l’équipe « terrestre » de la SRCO, Bernadette et Jacques pour la préparation de la soirée au Club House.

 Daniel, le 7 novembre 2017